Page d'accueil
A A A

Favoriser l'intégration

Sécurité

 

Il est facile pour un piéton de descendre d’un trottoir ou bien d’y monter où bon lui semble…pas pour l’utilisateur du quadri-porteur ! Tout comme il est facile pour la plupart des piétons de contourner un trou, franchir une crevasse ou tout autre obstacle sur un trottoir…pas pour l’utilisateur d’un quadri-porteur ! Pas facile non plus pour une personne atteinte d’arthrite d’enfoncer un bouton au passage pour piéton…encore plus difficile si le bouton est hors de portée pour la personne assise qui ne peut se lever !

Ce que nous prenons pour acquis en tant que piéton et en tant que personne bien portante, sont des défis de tous les jours pour toute personne à mobilité restreinte. Ces défis de tous les jours deviennent par contre des irritants pour la qualité de vie de ces personnes et constituent aussi et surtout, un risque supplémentaire pour leur sécurité.

On s’entend pour dire que la qualité des trottoirs n’est pas du ressort de la police. Mais quand le trottoir est inutilisable pour un quadri-porteur, ce dernier doit circuler dans la rue et devient alors plus vulnérable aux accidents. Et comme la prévention des accidents de la route est du ressort de la police, la qualité des trottoirs (pour ne nommer que celui-là) devient un facteur clé dans la prévention.

Alors que ce soit les règlements, les lois existantes, leur application, l’aménagement urbain, l’accessibilité ou la qualité des trottoirs ou des rues, la formation ou la diffusion d’informations auprès des usagers de quadri-porteurs, des citoyens et des autres usagers de la route, avons un rôle à jouer.

 

Quelques consignes pour assurer votre sécurité

Que ce soit en fauteuil roulant, motorisé, triporteur ou quadri-porteur, les usagers sont considérés comme des piétons et, selon le Code de la Sécurité Routière, ils doivent respecter les mêmes règles… et méritent aussi d’être respectés comme des piétons !

 

Ce que le Code de la Sécurité Routière dit :

Le piéton...

  • doit se conformer à un feu de circulation ou de piéton ;
  • doit s’assurer de l’absence de risque avant de s’engager dans un passage pour piéton ;
  • doit céder le passage aux véhicules et cyclistes pour traverser un chemin public à un endroit sans intersection ni passage pour piéton ;
  • ne peut se tenir sur la chaussée pour traiter avec l’occupant d’un véhicule ;
  • ne peut traverser ailleurs qu’à l’intersection ou au passage pour piéton si situé à proximité ;
  • ne peut traverser une intersection en diagonale ;
  • doit utiliser le trottoir qui borde la chaussée ;
  • si le trottoir est inaccessible ou inutilisable :
    • il doit s’assurer de l’absence de danger avant de longer le trottoir ;
  • S’il n’y a pas de trottoir :
    • Il doit s’assurer de l’absence de danger avant de circuler sur le bord de la chaussée, dans le sens contraire de la circulation des véhicules ;
  • ne peut  circuler sur un chemin à accès limité, ni sur la voie d’entrée ou de sortie d’un tel chemin.

* l’amende pour chacune des ces infractions est de 15 $ + les frais.

 

Ce que le code de courtoisie propose :

  • Circulez prudemment afin d’éviter de heurter les gens et les objets ;
  • Dans une foule, circulez lentement et prudemment ;
  • Regarder de chaque côté avant de vous engager sur un trottoir ;
  • Circuler du côté intérieur du trottoir (loin de la rue) ;
  • Attention aux portières d’auto ou portes de commerces qui peuvent s’ouvrir ;
  • Dans les édifices publics, ralentissez aux intersections de corridors ou avant d’entrer dans une pièce ou d’en sortir ;
  • Au restaurant ou au cinéma, installez-vous de façon à ne pas nuire à la circulation des gens ;

Votre sécurité avant tout :

Soyez visible et suivez les règles !

Votre sécurité avant tout : Soyez visible et suivez les règles !

En plus des règles de sécurité et de courtoisie adressées aux usagers de quadri-porteurs, la Régie de police de Memphrémagog et le Club Social Han-Quadri Memphrémagog proposent les recommandations suivantes :

 

Concernant l’équipement :

  • L’installation d’un mât à l’arrière du quadri-porteur dont l’extrémité est munie d’un fanion de couleur orange « fluo » sur lequel on retrouve une matière réfléchissante.
    Le mât devrait mesurer environ 1,80 m., en mesurant du sol jusqu’au bout. (afin que le fanion puisse être vue par-dessus un toit de véhicule standard).
  • Le quadri-porteur devrait être muni de réflecteurs ou de bandes réfléchissantes :
    • de couleur blanche à l’avant ;
    • de couleur rouge à l’arrière et sur les côtés.
  • Pour circuler le soir ou la nuit, le quadri-porteur devrait être muni :
    • d’un phare blanc à l’avant ou d’une lumière blanche     (continue ou clignotante ) ;
    • d’un feu rouge à l’arrière (continu ou clignotant).
  • Le quadri-porteur devrait être muni d’au moins un rétroviseur.  Dans le cas d’une personne dont la mobilité du haut du corps est réduite, deux rétroviseurs seraient nécessaires.
    • L’installation d’un avertisseur sonore ou l’utilisation d’un sifflet pour signaler sa présence en cas de danger.

Concernant la circulation :

  • Qu’une seule personne à la fois puisse utiliser le quadri-porteur. Il est serait dangereux pour une deuxième personne de s’asseoir ou de se tenir debout sur toute partie du quadri-porteur lorsque ce dernier est en mouvement ;
  • Nul ne devrait s’y accrocher ou s’y attacher pour se laisser tirer (ex : vélo) ;
  • Que l’usager conduise de façon prudente à l’égard des autres utilisateurs et piétons ;
  • Que l’usager d’un quadri-porteur ne conduise pas en état d’ébriété ou sous l’influence de drogues ou médicaments qui pourraient mettre en danger sa sécurité ou celle des autres usagers de la route ;
  • Que l’usager porte la ceinture de sécurité si son quadri-porteur en est muni et si sa condition physique ou sa santé le lui permet ou l’y oblige ;
  • Éviter l’utilisation d’une remorque pour le transport d’objets, d’animaux ou de personnes. Seul le panier installé à l’avant ou à l’arrière devrait être permis pour transporter un animal ou des objets. Comme il nous est impossible d’interdire l’utilisation d’une remorque, certains critères de base devraient être respectés pour assurer la sécurité de l’utilisateur et des autres usagers de la route.

Recommandations au cas où une remorque est utilisée :

Si le quadri-porteur tire une mini-remorque à l’arrière, l’usager doit s’assurer que :

  • le système d’attache est solide et sécuritaire ;
  • les objets qui s’y trouvent ne dépassent pas la remorque en longueur ou en largeur ;
  • les objets soient bien arrimés afin que le chargement ne tombe sur la route ;
  • la remorque soit munie d’un mât d’environ 1,80 m et d’un fanion visible de couleur orange « fluo » sur lequel on retrouve une matière réfléchissante ;
  • la remorque soit aussi munie de réflecteurs ou bandes réfléchissantes rouges sur les côtés et à l’arrière ainsi que d’un feu ou clignotant rouge à l’arrière si elle est utilisée le soir ou la nuit ;
  • le quadri-porteur qui tire une remorque soit muni de deux rétroviseurs ;
  • la remorque qui transporte un ou des enfants soit destinée pour cet usage et que toutes les normes du fabricant soient respectées ;
  • le nombre de passagers ne dépasse pas le nombre de ceintures de sécurité et que chacun utilise cette ceinture correctement ;
  • les passagers gardent les membres (tête, bras et jambes) à l’intérieur de la remorque en mouvement. De plus, chacun devrait porter un casque protecteur (de type cycliste).